Infos

Sondage Geneanet : 7 Français sur 10 intéressés par la généalogie

La généalogie intéresse 7 Français sur 10 et c'est une véritable passion qui anime nos compatriotes, si l'on en croit le sondage publié par Geneanet et réalisé par l'IFOP en 2022. Dans le détail, 7 Français sur 10 déclarent être intéressés par leurs racines et leurs origines dont 31 % se disent très intéressés. Si l’on creuse plus loin, les femmes (74 %) et les habitants de la région parisienne (76 %) se révèlent être les plus intéressés par leur généalogie.

Dans cette quête des origines, qu'est ce qui intéresse le plus les Français ? Découvrir son arbre généalogique (75 %), des photos de famille anciennes et le visage de ses ancêtres (59 %) et l'origine de son nom de famille (57 %) sont les découvertes qui intéressent le plus les répondants. En revanche, découvrir des cousins éloignés (30 %) et savoir si nous sommes apparentés à des personnes célèbres (27 %) sont des thématiques intéressantes, mais visiblement non prioritaires. Savoir d’où l’on vient est la première motivation pour commencer ses recherches. 

Autre point intéressant : ce sondage confirme que 4 personnes sur 10 intéressées par la généalogie n'ont pas encore entrepris de recherches. Ce pas qui reste à franchir peut s'expliquer par la conscience que ce loisir est vorace en temps 6 Français sur 10 sont tout à fait d’accord avec cette idée et 90 % des répondants estiment que les recherches sont compliquées, mais aussi passionnantes (83 %) !

Christophe Becker, directeur du site Geneanet "constate depuis quelques années un rajeunissement des personnes venant faire des recherches généalogiques. Loin des clichés, les recherches généalogiques se font beaucoup sur Internet et c’est un véritable créateur de lien intergénérationnel puisqu’il faut, si on le peut, interroger ses parents et grands-parents pour commencer son arbre généalogique”.

L'étude Geneanet a été menée par l’IFOP du 2 au 4 mars 2022 auprès d’un échantillon national représentatif de 1 002 individus âgés de 18 ans et plus. 

Commentaires