Infos

Un nouveau site pour les archives du Finistère

Les archives départementales du Finistère ont lancé leur nouveau site Web ce vendredi 27 novembre 2020. Il vient remplacer l'ancien qui datait de 2012 et avait été modernisé en 2015 et connaissait un beau succès : avec 3 millions de pages numérisées et 1.500 inventaires en ligne, il a reçu en 2020, 1.781 visites par jour, pour 34 millions de pages consultées. 

Mais cette vitrine vieillissante ne répondait plus aux besoins des usagers, qui attendent une meilleure éditorialisation de la recherche documentaire. Il fallait également pallier l’arrêt du système flash player et lancer une nouvelle visionneuse et aussi stabiliser les points d’entrée vers les images par la mise en place d’adresses URL pérennes. 

C'est chose faite avec ce nouveau portail qui regroupe en réalité deux sites. Chacun s’appuie sur une technologie différente : Drupal pour le volet éditorial et Bach pour le volet recherche. L'ancien nom de domaine (avec un tiret entre archives et Finistère) disparaît, remplacé par deux noms de domaines sécurisés : https://archives.finistere.fr/ (éditorial) https://recherche.archives.finistere.fr/ (recherche). L’ensemble a été harmonisé graphiquement pour former un tout cohérent. 

Comme les attentes sont aussi diverses que les usagers, le nouveau site adopte une recherche en entonnoir pour éviter de se trouver en échec sur une interrogation précise mais aussi permettre une navigation souple à la découverte des fonds d’archives les plus inattendus.

Le système d'interface Bach offre une recherche intuitive à la Google, une recherche à facettes qui permet de croiser les sources : textuelle ou par dates, avec la suggestion de mots clés en cours de frappe. Enfin, les réponses sont présentées de manière claire et lisible, le tout offre un accès plus direct et rapide à l’information essentielle : les offres numériques, les démarches administratives, les offres pédagogiques, culturelles, les informations pratiques… 

Les généalogistes retrouveront les images en ligne qui les intéressent : l'état civil, les recensements de population, les registres matricules militaires, les notaires, le cadastre napoléonien, les délibérations des conseils municipaux, la presse ancienne, des documents figurés, des archives audiovisuelles... 

Commentaires

43 commentaires
  • Portrait de Hervigot

    Sans prétention, je me débrouille assez bien dans mes recherches généalogiques, mais j''avoue avoir quelques difficultés avec le site des archives en ligne du Finistère. Consultez le site du Morbihan et vous conviendrez qu'il est nettement plus simple.
  • Portrait de DUTOYER Annie

    Je suis d'accord ce site est inexploitable, prenez exemple sur la charente qui a mis du temps mais au moins on retrouve ses ancêtres !!! et est très facile d'accès. Merci
  • Portrait de Burel Roselyne

    Au fil des semaines, la consultation s'améliore, l'image s'affiche plus rapidement. La nouvelle page d'accueil a un visuel agréable. Après quelques jours de tattonements, je commence à prendre de nouveaux repères. Si pour l'état-civil, si je ne trouve pas la commune, j'utilise les services du Centre Généalogiques du Finistère, Généanet, Généafrance etc... . Ce nouveau site est bien mieux a consulter que celui des archives municipales de Bordeaux et du département du 33 . Celui des archives municipales de Nantes est d'une simplicité appréciable, je pense qu'il doit exister plusieurs programmes très différents pour installer et développer un service d'archives? Des harmonisations seraient vraiment les bienvenus, car certains sites sont "impraticables", heureusement leur apprentissage se fait à force de les consulter et avec de la patience. Avec plus de 42 ans de pratique généalogique, j'apprécie de pouvoir faire des recherches via le net (même si cela ne remplace pas le contact humain, par exemple le café pris dans la salle à manger du maire, où sa femme (la secrètaire de mairie) avait installée les registres d'état-civil ; car leur minuscule mairie était en réparation; Bien sûr j'avais acheté les viennoiseries).