Infos

Vendée : mise en ligne de l'inscription maritime 1850-1880

ad85-inscription-maritime

Les registres de l'inscription maritime complètent utilement la collection de registres matricules militaires conservée aux Archives départementales de la Vendée, car ils remontent plus loin dans le temps.
Crédits
Capture AD85

Voilà qui va réjouir les généalogistes et les historiens qui étudient la communauté des gens de mer en Vendée. La deuxième partie de l'inventaire des matricules de l'Inscription maritime conservées à Rochefort -et concernant des ports vendéens- vient d'être publiée sur le site des archives de la Vendée. Cent registres supplémentaires ont été numérisés et enrichissent désormais cet instrument de recherche publié en partenariat avec le Service historique de la Défense.

Cela fait suite à une première salve de cinquante matricules de l’Inscription maritime. Ce sont des archives de premier ordre pour retracer le parcours de marins inscrits au quartier maritime des Sables-d'Olonne entre 1780 et 1850, depuis leurs premiers embarquements comme mousses jusqu'à leurs dernières années de navigation, depuis les ports vendéens jusqu'à La Rochelle, Bordeaux, Terre-Neuve ou Rio de Janeiro.

Après plusieurs mois de travail, la deuxième étape vient d'aboutir à une publication extrêmement intéressante, toujours en partenariat avec le Service historique de la Défense. Vous pouvez désormais consulter les registres contenant les inscriptions des marins faites entre 1850 et 1880 dans les quatre quartiers et sous-quartiers vendéens, à savoir : Les Sables-d’Olonne, Saint-Gilles-sur-Vie, l'île de Noirmoutier et l'île d’Yeu, soit 24.000 fichiers images supplémentaires.

Les Sables-d’Olonne était le premier et principal quartier vendéen. Il englobait jusqu'au milieu du XIXe siècle les circonscriptions de Saint-Gilles-sur-Vie et de l'île d’Yeu. Ses registres sont extrêmement riches. En revanche, le quartier de Noirmoutier est beaucoup moins fourni, peu de registres antérieurs à 1865 y ont été conservés.

De manière générale, ces registres de l'inscription maritime complètent utilement la collection de registres matricules militaires conservée aux Archives départementales de la Vendée, car ils remontent plus loin dans le temps. Alors que la conscription Terre commence avec les soldats de la classe 1865, ceux de l'Inscription maritime contiennent quantité d’informations sur les services accomplis par les marins vendéens, bien avant cette date, par exemple pour des faits relatifs au Second Empire entre 1852 et 1870 ou bien pendant la guerre de Crimée.

Commentaires