Infos

Doubs : l'état civil de toutes les communes en ligne

Les archives du Doubs ont mis un terme, fin 2020, à un important chantier de numérisation de leurs registres d'état civil. Désormais, les registres de l'intégralité des communes sont accessibles en ligne depuis 1737 jusqu'à 1912.

Cette première phase de numérisation a été faite de manière à reproduire en priorité les communes dont on ne trouvait aucune donnée généalogique en ligne, image ou dépouillement, ni sur les sites des communes, ni sur les sites gratuits de généalogie. Traiter les communes dans le strict ordre alphabétique aurait longtemps frustré les descendants des habitants de Vyt-lès-Belvoir, ironisent les archivistes du Doubs. 

Le travail se poursuit aujourd’hui par les communes qui n’ont pas d’image en ligne. Mais, même dans l’état civil, il a fallu faire des choix et se limiter dans un premier temps aux registres paroissiaux postérieurs à 1737, plus systématiques, mieux tenus et plus lisibles que ceux qui les ont précédés, d’ailleurs relativement peu nombreux dans le Doubs. 

En attendant leur numérisation, les registres sont disponibles en salle de lecture. Cela peut être sous leur forme originale. C'est le cas des registres des publications de mariage et des naissances, mariages et décès entre 1932 et 1952 et des tables décennales de plus de 400 communes des arrondissements de Besançon et de Pontarlier entre 1933 et 1952, sous réserve du respect des délais de communication de 75 ans, dont les originaux restent donc accessibles sur place.

Mais cela peut être aussi, toujours sur place en salle de lecture, sous forme de microfilms, comme les actes de baptêmes, mariages et sépultures antérieurs à 1737 et les naissances, mariages et décès de 1913 à 1932. 

La numérisation des registres continue : la deuxième phase concerne les communes de moins de 2.000 habitants dont seuls des dépouillements sont accessibles en ligne. Car l'originalité du portail des archives du Doubs est de fournir quantité de solutions pour donner accès aux registres non encore passés sous les scanners.

Ainsi, des liens vous permettent d’accéder aux actes numérisés des villes de Besançon et Montbéliard et aux registres paroisssiaux de Pontarlier ainsi qu'aux relevés généalogiques et parfois aux images des actes eux-mêmes sur le site de l’association Doubs généalogie. Les archivistes recommandent également aux généalogistes de prendre contact avec les trois associations de généalogie du département : le Centre d'entraide généalogique de Franche-Comté, le Club généalogique de Pontarlier et Doubs généalogie qui peuvent être très utiles pour vos recherches. 

Commentaires

11 commentaires
  • Portrait de BERGERET Evelyne

    Il y'a un certain temps un clic et j'étais très facilement sur les archives en lignes du Doubs , maintenant impossibilité absolue de tomber dessus . Du bla bla bla donnant des explications qui n'aboutissent à rien .Dans d'autres départements c'est sans problèmes pourquoi ,plus on avance dans le temps ,plus le Doubs devient impossible d'accès . Cela devient un vrai motif pour abandonner .Je suis très décue .Heureusement une partie de ma famille est en Côte-d'Or avec des dates très extrêmes et facile d'accès elles . Merci pour votre attention
  • Portrait de Moulin

    Pour aider famille et amis je dois utiliser les Archives du Doubs Un souvenir pas très agréable des mes recherches in situ il y a quelques années, j'attendais donc les archives numérisées avec impatience ... Ma déception est sans nom, quel dommage et quel gaspillage. Je n'ose quantifié ce flop
  • Portrait de Francis LUMINEAU

    Effectivement, les commentaires précédents sont justes : de quel progrès parlez-vous ? S'agissant de la commune qui m'intéresse, il n'y a rien avant 1793 ! Et il me semble même que la version précédente du site, tout en étant un peu une usine à gaz, était plus performante. Mauvaise foi, mauvaise volonté, incompétence ? Je ne sais... Dommage car, une fois de plus, ce département ne brille pas.