Infos

Finistère : les microfilms ont disparu et changement de site en vue

Personne ne regrettera les microfilms de l'état civil qui étaient jusqu'à présent disponibles en salle de lecture des archives du Finistère. Ils ont disparu pour réapparaître sous forme numérique sur le site Internet. Ils étaient jusque-là accessibles uniquement en salle de lecture. 

Cette opération de numérisation a été engagée par les archives pour une raison simple : gagner du temps et proposer rapidement ces collections en ligne. En effet, même si certains de ces microfilms sont de médiocre qualité, comme le reconnaissent bien volontiers les archivistes du Finistère, ils n'en restent pas moins très utiles aux généalogistes... en attendant la fin de la numérisation des originaux qui se poursuit. 

Vous pouvez dès maintenant découvrir les baptêmes, mariages et sépultures de plus de 200 communes, d'autres suivront. Vous pouvez signaler les vues illisibles, vos remarques seront prises en compte dans le cadre de la maintenance numérique. A noter l'important travail de prises de vue et d'indexation réalisé par le Centre généalogique du Finistère avec sa base de données RECIF (relevés d'état civil du Finistère), accessible aux adhérents et tout membre d'une association relevant de Geneabank. 

Sinon, bonne nouvelle, le portail des archives du Finistère s'apprête à faire sa mue, le 16 novembre 2021. La nouvelle présentation tiendra compte des préconisations d'accessibilité des sites web et des différents retours des usagers. Certains espaces de recherche seront simplifiés, une recherche de A à Z fera son apparition. Mais les ressources disponibles en ligne ne changeront pas. 

Commentaires

1 commentaire
  • Portrait de Martine RIOU

    Bonjour, Bien contente d'apprendre que le Finistère va revoir le site car depuis la nouvelle version c'est vraiment un parcours du combattant. Espérons que pour la version modifiée les utilisateurs auront été consultés. Les généalogistes (amateurs) ne sont ni des archivistes ni des informaticiens. Lorsqu'est évoqué une recherche de A à Z, j'espère que l'on parle des communes car dans la formule actuelle de recherche on comprend ce que veut dire la formule humoristique "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué". Ayant des ancêtres dans beaucoup de région je consulte de nombreux sites internet et je ne crois pas qu'il en existe d'aussi mal conçu. On avait déjà attendu longtemps le lancement du site du Finistère ; le département était déjà dans le peloton de queue. Espérons que son nouveau site sera cette fois-ci dans le peloton de tête de l'ergonomie informatique grand public ! Vous mentionnez le CGF - oui effectivement heureusement qu'il est là et depuis longtemps. Cordialement Martine Riou - membre du CGF