Infos

Finistère : tout un programme de mise en ligne pour l'état civil

Les généalogistes du Finistère peuvent se réjouir : les archives de leur département mènent une active politique de numérisation pour permettre (enfin) aux chercheurs d'accéder à l'état civil ancien sur Internet. En 2021, plus de 350.000 nouvelles images ont été mises en ligne, provenant aussi bien des actes paroissiaux d'avant la révolution avec les baptêmes, mariages et sépultures que d'actes d'état civil avec des actes de naissance, mariage et décès.

A ce jour, 80% de l'état civil issu des collections départementales est consultable en ligne, tandis que 68% des registres paroissiaux sont publiés sur le site. Pour 2022, le programme démarre bien, puisque le premier lot mis en ligne représente plus de 45.000 nouvelles images. Cela concerne 11 communes ou paroisses pour les registres issus de la collection départementales et 13 commues ou paroisses pour des registres issus de la collection communale déposée. 

L'objectif des archives départementales du Finistère est à la fin 2023 de mettre en ligne l'état civil de toutes les communes de la collection départementale. Pour les registres paroissiaux nécessitant de nombreuses opérations de restauration, il n'est pas encore possible de fixer de délais. 

Les archives du Finistère profitent de cette annonce pour rappeler que les opérations de numérisation et de mise en ligne sont le fruit non pas de machines mais d'êtres humains. Une équipe est dédiée à ces travaux : pendant qu'un membre du service numérise les compléments d'état civil des communes déjà en ligne et les oublis de numérisation signalés par les internautes, un autre numérise les registres des communes qui n'ont jamais fait l'objet de numérisation, tandis qu'un troisième procède à des opérations de restauration et numérise les registres paroissiaux. 

Pour la mise en ligne, la Mission numérique des archives du Finistère procède au dépôt des images sur le serveur, à la création des liens images, à la publication et mise en ligne des inventaires, à l’information sur Twitter et à la mise en ligne d’articles sur le site internet. La responsable de l’état civil de la collection départementale met à jour les inventaires et le tableau « état civil et numérisation », tandis que la responsable des archives communales déposées met à jour les inventaires.