Infos

Hauts-de-Seine : bientôt un nouveau portail pour les archives

Depuis septembre 2021, le portail Web des archives des Hauts-de-Seine a disparu, victime d'un piratage. Mais il s'agissait simplement du portail de présentation, qui a été bien vite remplacé par une simple page contenant des liens et un texte expliquant que le site se refait une beauté. Car le site de consultation des archives est toujours en ligne et permet d'accéder à toutes les ressources habituelles.

Seule difficulté, le lien n'est pas très visible, ni très explicatif : il faut aller au milieu de la page et cliquer sur le bouton "Ce que vous trouverez dans nos fonds numérisés", puis accéder à une fenêtre popup donnant la liste des archives consultables en ligne. Au regard de chacune, un lien "Consulter" permet d'accéder à la ressource menant au portail de consultation

Contacté, le département des Hauts-de-Seine explique que le nouveau site sera donc lancé au printemps 2022 et qu'il proposera notamment :

  • l’accès aux fonds numérisés
  • l’accès aux instruments de recherche, avec un moteur de recherche
  • des formulaires de contact pour faciliter les demandes de documents à distance
  • des contenus d’informations à but pédagogique : expositions en ligne, dossiers thématiques…

L'actuel portail de consultation qui tourne sous Gaïa sera donc remplacé ou intégré dans ce nouveau site. Les archives des Hauts-de-Seine proposent un riche corpus de documents utiles aux généalogistes dont :

  • l'état-civil comportant les tables décennales de 1793 à 1952 ; les naissances de 1793 à 1920, les mariages de 1793 à 1932, les décès de 1793 à 1952 (le tout avec quelques exceptions) ;
  • les registres paroissiaux ;
  • le cadastre napoléonien et le cadastre rénové ;
  • les matrices et états de section ;
  • les recensement de population jusqu'en 1936 ;
  • les tables de successions et absences jusqu'en 1969 ;
  • les répertoires des notaires ;
  • les documents des hypothèques : indicateurs, tables alphabétiques et répertoires des formalités de Sceaux ;
  • les registres matricules militaires du canton de Sèvres de 1873 à 1918 ;
  • les listes électorales de plus de 100 ans ;
  • les registres matricules scolaires
  • les cahiers de doléances (1788-1789) de certaines paroisses ;
  • la bibliothèque d'histoire locale ;
  • des cartes postales (fin XIXe et début XXe siècle) ;
  • des cartes et plans du XVIe au XXIe siècle ;
  • des affiches ;
  • des plans de l'Inspection générale de carrières (années 1950 à 1980).

Avant la pandémie, il existait un projet de fusion entre les départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines. Le gouvernement n'ayant jamais donné son avis, ce projet est abandonné. Toutefois, de nombreux services des deux collectivités ont été rapprochés et partagent leurs moyens. Ce n'est pas le cas des deux services d'archives dont le projet de fusion a été abandonné.

Enfin, il était question un temps du déménagement du service des archives des Hauts-de-Seine, hébergé actuellement dans quatre sites à Nanterre. L'emplacement de la caserne Sully a été abandonné, puisqu'un Musée du Grand Siècle va finalement y être implanté. A ce jour, il n’est plus prévu de déménagement des Archives dans un autre lieu, indique le département des Hauts-de-Seine. 

Commentaires