Magazine

n°29
Numéro spécial 2021

Archives : visites guidées
Au sommaire :
  • Les Archives nationales
  • Les Archives départementales
  • Les Archives diocésaines
  • Les Archives de la SNCF
  • Les Archives nationales d'outre-mer
  • Les Archives nationales du monde du travail
  • Les Archives diplomatiques
  • Le Service historique de la Défense
  • Les Archives municipales
  • Les Archives de Paris
  • Les Archives de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris
  • Les Archives de la préfecture de police de Paris
  • Les Archives de la RATP
  • Les Archives économiques et financières
  • FranceArchives

Numéro disponible sur l'application Android pour tablette et smartphone ou sur l'application iOS pour iPad et iPhone.

Numéro disponible chez votre marchand de journaux à partir du vendredi 29 janvier 2021.

Dossiers de ce numéro

Méthodes & Ressources

Abonnés
C’est le sanctuaire de la recherche généalogique ! Bien que de nombreux documents numérisés (et parfois indexés) soient accessibles en ligne, la consultation en salle de lecture peut se révéler salutaire pour trouver la trace d’un ancêtre.
Dans les archives diocésaines, on trouve des informations sur les prêtres, évêques, séminaristes, leurs affectations, leur ministère, mais aussi sur la vie des paroisses, de certains laïcs. Les archives des monastères et congrégations se trouvent elles dans chacune de leurs implantations.
Abonnés
Moins fréquentés par les généalogistes que les Archives départementales, les services communaux recèlent pourtant des ressources spécifiques et complémentaires, souvent méconnues du chercheur. Tour d’horizon de ces ressources susceptibles d’ouvrir de nouvelles pistes.
Abonnés
En matière d’archives comme dans d’autres domaines, Paris déroge aux règles en vigueur dans le reste du pays. Un lieu unique est ainsi dédié aux archives de la capitale, mais aussi à celles de l’ancien département de la Seine.
Abonnés
Si les archives hospitalières nous renseignent bien sur la façon dont nos ancêtres étaient soignés, elles restent encore peu exploitées en histoire familiale. Paris a la chance de posséder un service spécialement dédié aux archives de ses hôpitaux réunis au sein de l’AP-HP.
Abonnés
Installé depuis 2014 au Pré-Saint-Gervais, le service des archives de la préfecture de police de Paris recèle des documents d’une richesse insoupçonnée. Trop peu connue encore des généalogistes, cette administration peut pourtant contribuer à l'enrichissement de leur histoire familiale.
Abonnés
L’exploration des archives des transports publics contribue à une meilleure connaissance de leurs personnels, mais également de l’histoire des habitants des territoires parcourus. À ce titre, la RATP, qui bénéficie de son propre service d’archives, conserve un fonds aussi remarquable que méconnu.
Abonnés
Encore un service méconnu, qui mérite le détour. Le Service des archives économiques et financières (SAEF) conserve en particulier les états de services et les fiches individuelles des agents du ministère de tutelle et des établissements qui y sont rattachés. Visite guidée.
Abonnés
Amateurs de puzzle, le Service historique de la Défense est fait pour vous. Dans le cas contraire, ne paniquez pas, car il existe une réelle cohérence dans la galaxie du SHD, dont témoigne la nouvelle version du site Internet, idéal pour guider vos premiers pas ou pour approfondir une recherche.
Abonnés
En matière de généalogie, on associe souvent à juste titre les Archives diplomatiques à la vie à l’étranger. C’est en effet un lieu irremplaçable de découvertes sur les familles françaises ayant vécu hors de nos frontières, mais aussi souvent sur les étrangers ayant immigré en France.
Les Archives du monde du travail tiennent une place singulière, par la nature et le mode de collecte des dossiers conservés mais aussi du fait de sa jeune existence.Mais elles méritent qu’on s’y intéresse pour les pépites qu’elles recèlent sur le parcours professionnel de nos ancêtres.
Si vos ancêtres sont nés, ont vécu ou ont travaillé dans les départements d’outre-mer ou les anciennes colonies françaises, les Archives nationales d’outre-mer (ANOM) vous permettront de compléter votre histoire familiale, en ligne ou sur place.
Tout généalogiste a de nombreuses raisons de s’intéresser aux Archives nationales. D’autant plus qu’un déplacement sur place n’est pas obligatoire ou, du moins, pas la première étape, grâce aux différentes possibilités de recherche de la Salle des inventaires virtuelle. Voici quelques conseils...
Un parent cheminot, la présence d’une gare ou d’une voie ferroviaire dans le voisinage de nos ancêtres... Tout nous ramène à la SNCF ou aux compagnies de chemin de fer qui l’ont précédée. C’est une invitation à embarquer dans l’exploration de leurs archives, à la fois denses et lacunaires.