Noms de famille

Morin

Le surnom donné à l’homme qui avait la peau brune (comme un More ou Maure) explique l’origine de ce nom de famille. De l’ancien français more, maure, autrefois le nom donné aux habitants d’Afrique du Nord et, par confusion, celui de tous les habitants d’Afrique, voire des Indes, comme dans : « Il se mit sur ses vieux jours à aimer une more, qu’il aima et tint en ses délices, de telle sorte qu’il dedaigna toutes sortes de beautez et toutes autres dames honnestes… » (XVe siècle). Autres possibilités : des formes du nom de baptême popularisé par le culte de saint Maur ou More (même origine : « homme brun de peau »), disciple de saint Benoît (VIe siècle) : d’après la tradition, premier des disciples de saint Benoît de Nursie, More est le saint patron des charbonniers, des chaudronniers, des fossoyeurs. Il est fêté le 15 janvier. Quatorze saints et bienheureux portent le nom de Morin, Maur, Maure, ou encore de Maurin. Fréquence et localisation : le patronyme Morin compte 36 000 foyers en France de nos jours. Il se montrait déjà bien présent dans les Côtes-d’Armor, dans les Deux-Sèvres, en Vendée à la fin du XIXe siècle, départements auxquels il faut ajouter le Maine-et-Loire, les Deux-Sèvres, l’Ille-et-Vilaine… et l’ensemble de la région Ile-de-France à la fin du XXe siècle. De toute évidence le patronyme Morin doit être considéré comme polyphylétique : du grec poly, « plusieurs » et de phylum, « race », « tribu ». Cette notion s’applique à un nom de famille qui s’est développé au travers des siècles à partir de plusieurs souches distinctes. C’est le cas de la majeure partie des patronymes qui comptent plus de 300/500 foyers en France de nos jours. Les More et les Morin en Europe : Mohr (Allemagne) ; Demoor, Demoore (Belgique et Pays-Bas) ; Moore, Moorehead (Angleterre) ; Maura, Moreno (Espagne) ; Mauri, Del Moro, Morelli, Morini, Morricone… (Italie) ; Maurelês, Maurês (Grèce), etc.

Variantes
More
Mohr
Demoor
Demoore
Moore
Moorehead
Maura
Moreno
Mauri
Del Moro
Morelli
Morini
Morricone
Maurelês
Maurês

Nos dossiers associés aux noms de famille

Abonnés
Les noms de famille des Québécois de souche ont été introduits par les immigrants venus principalement de France aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Si le fait de situer un nom de famille sur une carte peut se concevoir comme première approche de la quête des origines, cette démarche peut aussi se révéler comme une clé pour débloquer une recherche. Voici un tour d’horizon des sites Internet à interroger, avec leurs points forts et leurs limites.
Depuis 2016, la procédure de rectification administrative permet de faire corriger une erreur matérielle simple, par exemple, un accent manquant, une lettre en trop, un prénom mal orthographié, directement par l'officier d'état civil du lieu où l'acte a été dressé.
S’il est possible de changer de nom de famille pour un motif légitime, il est également possible de le faire rectifier. Cette modification peut être faite directement par l'officier d'état civil. Pour les rectifications plus complexes, c'est le procureur de la République qui intervient.
En principe, on ne peut donc pas changer de nom de famille, sauf si on invoque un motif légitime. Et dans ce domaine, la définition est assez ouverte. La procédure est réglementée et se déroule en deux étapes distinctes.
Lorsque vous avez effectué une recherche sur Filae, vous pouvez utiliser différents filtres à partir de la page de résultats. Pour le patronyme, notamment, vous trouverez ces filtres dans le menu déroulant situé sous la rubrique « Nom » dans la barre d’outils de l’onglet « Résultats ».