Noms de famille

Peytour

Nom à rapprocher de Pestour, ancien surnom d’un boulanger, de l’ancien français pesteur et l’occitan pestre (issus du latin pistor), « celui qui pétrit la pâte », mais aussi panetier, « celui qui fabrique le pain » (du latin panis, « galette de farine »). Fort heureusement, ces noms communs n’ont pas disparu, ils ont traversé les siècles grâce à des familles qui avaient probablement oublié depuis longtemps le métier premier de leurs ancêtres… Au XIIIe siècle, le maître boulanger fabriquait et vendait des pains de blé, d’avoine ou de seigle. Il était secondé par un joindre ou geindre (apprenti), des vanneurs ou bluteurs (tamiseurs) et des « compagnons pétrisseurs », prestres ou pistres. Fréquence et localisation : le patronyme Peytour compte 105 foyers en France de nos jours. Il se montrait très présent en Dordogne à la fin du XIXe siècle, département auquel il faut ajouter la Charente, la Gironde, la Haute-Vienne et l’ensemble de la région Ile-de-France à la fin du XXe siècle.

Formes patronymiques proches : Pestre, 300 foyers en France, Haute-Loire, Drôme, Marne ; Peytou, 40 foyers en France, Ariège, Haute-Garonne ; Peytoureau, 110 foyers en France, Dordogne, Gironde, Lot-et-Garonne ; Peytouret, 15 foyers en France, Dordogne ; Peytout, 25 foyers en France, Gironde, Dordogne ; Peytoud, Peytouraud, Peytouraux, Peytoureaud, Peytoureaux, tous très rares, moins de 10 foyers en France. À signaler les lieux-dits « Grand-Peytour » et « Petit-Peytour » sur la commune de Saint-Saud-Lacoussière en Dordogne. On signale également deux « Peytourie » en Corrèze, un « Peytoureix » dans la Creuse, un « Peytourin » en Gironde et un « Peytouroux » en Isère.

Variantes
Pestre
Peytou
Peytoureau
Peytouret
Peytout
Peytoud
Peytouraud
Peytouraux
Peytoureaud
Peytoureaux
Départements/pays associés à ce nom
Dordogne (24), Charente (16), Gironde (33), Haute-Vienne (87)

Nos dossiers associés aux noms de famille

Abonnés
Les noms de famille des Québécois de souche ont été introduits par les immigrants venus principalement de France aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Si le fait de situer un nom de famille sur une carte peut se concevoir comme première approche de la quête des origines, cette démarche peut aussi se révéler comme une clé pour débloquer une recherche. Voici un tour d’horizon des sites Internet à interroger, avec leurs points forts et leurs limites.
Depuis 2016, la procédure de rectification administrative permet de faire corriger une erreur matérielle simple, par exemple, un accent manquant, une lettre en trop, un prénom mal orthographié, directement par l'officier d'état civil du lieu où l'acte a été dressé.
S’il est possible de changer de nom de famille pour un motif légitime, il est également possible de le faire rectifier. Cette modification peut être faite directement par l'officier d'état civil. Pour les rectifications plus complexes, c'est le procureur de la République qui intervient.
En principe, on ne peut donc pas changer de nom de famille, sauf si on invoque un motif légitime. Et dans ce domaine, la définition est assez ouverte. La procédure est réglementée et se déroule en deux étapes distinctes.
Lorsque vous avez effectué une recherche sur Filae, vous pouvez utiliser différents filtres à partir de la page de résultats. Pour le patronyme, notamment, vous trouverez ces filtres dans le menu déroulant situé sous la rubrique « Nom » dans la barre d’outils de l’onglet « Résultats ».