Infos

Archives des Côtes-d’Armor : la réouverture attendra le mois de mars

capturedecran2023-01-24a190630.png

Crédits
Capture AD22

La salle de lecture des archives des Côtes-d’Armor n’en finit plus d’attendre sa réouverture. Annoncée pour le 1er décembre 2022, puis retardée au mois de février de cette année, la réouverture de la salle de lecture est à présent annoncé pour le mois de mars. Il y a  décidément des chantiers qui se font moins attendre...

Cette extension-réhabilitation a commencé début 2020, mais les travaux destinés à agrandir les espaces de conservation et à créer de nouveaux espaces d’accueil du public ont connu des ralentissements successifs. Certains sont parfaitement compréhensibles, lorsqu’on évoque par exemple la crise du covid-19 ou encore la pénurie de matériaux. D’autres le sont un peu moins, comme la défaillance de certaines entreprises qui s’accumulent.

Les archivistes des Côtes-d’Armor veulent cependant rester optimistes, tout en gardant une grande transparence en publiant régulièrement des informations sur l’avancement du chantier. Selon eux, il convient désormais de se projeter dans l’utilisation des futurs locaux. Et c’est vrai que les travaux déjà réalisés donnent envie, avec des lignes épurées, un grand bardage blanc, une vaste galerie vitrée, un accès simplifié par une long hall également vitré et doté d'une porte automatique.

Mais on attend surtout cette nouvelle salle de lecture ! Avec ses 32 places et deux logettes pour consulter les archives numériques et audiovisuelles ainsi qu’une salle dédiée aux travaux de groupe, elle sera complétée de trois grandes salles pour organiser des événements, tandis qu'une salle d’exposition de 120 m² permettra de mettre en valeur les différentes archives conservées.

Une exposition est en préparation sur l’histoire des forêts du département. Pleins d’humour, les archiviste l'ont intitulée : « les archives sortent du bois ». En plus de tout cela, une salle de conférence de 120 places accueillera régulièrement des historiens, des chercheurs et des spécialistes. Le Centre généalogique des Côtes-d’Armor reprendra également sa programmation de conférences et d’activités avec notamment des cours de paléographie.

Les groupes scolaires ne seront pas oubliés avec un espace dédié. Quant aux archives, la construction de nouveaux magasins de conservation est également en cours mais celle-ci est loin d’être terminée. Elle devrait s’achever au mois de juin, après trois ans de travaux pour augmenter la capacité de stockage de 22 km à 34 km linéaires, suffisant pour envisager sereinement les 30 prochaines années. 

Un autre chantier numérique, celui-là est un également en cours. Les Archives départementales vont en effet bientôt mettre en ligne un véritable moteur de recherche. Il sera alimenté progressivement par les inventaires qui ont été un à un numérisés, normalisés et indexés. Ce moteur devrait faciliter la recherche dans les fonds, numériques ou non. 

Les modalités d’accès pendant les travaux restent les mêmes. L’accueil est réservé aux professionnels : généalogistes professionnels,  notaires, géomètres, administrations, universitaires avec les enseignants-chercheurs, les étudiants et les particuliers, faisant une recherche administrative. Malheureusement, comme l'ont expliqué les Archives départementales à de nombreuses reprises, les recherches généalogiques de loisirs n’entrent pas dans ce cadre.

Il est également possible de formuler des demandes de recherches par courrier et mail (archivesatcotesdarmor[dot]fr). Pendant la durée de la fermeture au public, les reproductions de documents sont d'ailleurs réalisées à titre gracieux pour les particuliers, sauf demandes de numérisation massive. Mais quand même, vivement la réouverture 

Commentaires