Infos

Les origines familiales de Miss France 2016

Née à Lille en 1993, Iris Mittenaere, la nouvelle Miss France est issue d’une famille d’enseignants (père, mère, grand-père).

Une belle famille depuis longtemps très impliquée dans la vie sociale et politique : mère conseillère municipale, grand-père conseiller municipal, instituteur, militant syndicaliste, répertorié dans le Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier de Jean Maitron. Et une remarquable arrière grand-mère, Madeleine, d’origine belge, conseillère municipale, présidente d’association et fondatrice d’un hebdomadaire communiste, décédée à 98 ans.

Les racines de celle qui avait été élue Miss Nord - Pas-de-Calais 2015 surfent donc entre la France et la Belgique : d’abord à Halluin, près de Lille, où les Mittenaere se sont fixés voilà un peu plus d’un siècle et où l’on trouve, par les femmes, des ancêtres établis de toute ancienneté, à commencer par les DROUART.

La lignée patronymique était arrivée à Halluin avec le trisaïeul, ouvrier en tabac et natif de Menin, en Belgique, juste en face d’Halluin, sur l’autre rive de la Lys, qui fait la frontière avec la Belgique et où la famille est connue depuis un certain Jean de Mythenaere, né vers 1699.

Une lignée originaire des Flandres-Occidentales, avec un patronyme flamand, aux variantes en effet nombreuses (Myt(t)enaer, Mijttenaere, de Mythenaere…), attesté plus au Nord, à Rumbecke (entre Lille et Bruges), depuis un ancêtre prénommé Michael, né vers 1650, et bien plus anciennement à Gullegem, avec un Jacob de Mittenare, cité en 1398, dans le Woordenboeck von de Familienamen.

Lire aussi :

Commentaires