Infos

Inédit : Valérie Pécresse et Éric Ciotti cousins !

ciotti-pecresse.jpg

Eric Ciotti et Valérie Pécresse, finalistes à la primaire des Républicains pour l'élection présidentielle... et cousins !
Crédits
Les Républicains

Non, je ne tire pas les cousinages de mon chapeau ! La preuve : si j’ai pu, en 2011, découvrir – au prix de longues nuits de recherches – un ancêtre commun aux candidats ennemis, finalistes de la présidentielle, François Hollande et Nicolas Sarkozy, puis, en 2017, un cousinage entre Valérie Trierweiler et Julie Gayet, je n’étais pas parvenu, en 2011– malgré de même des heures de recherches – à apparenter Martine Aubry et François Fillon, qui ont tous les deux des ancêtres dans le même village basque d’Esquiule, pas plus qu’en 2017 Marine Le Pen et Alain Juppé, avec tous les deux des ancêtres à Saint-Loubouer, dans les Landes ou qu’aujourd’hui Yannick Jadot et Emmanuel Macron, tous deux pourvus d’ancêtres à Long, dans la Somme…

Par contre, aujourd’hui, la pioche s’avère bonne, chez les candidats des primaires de la droite. Si Xavier Bertrand n’est découvert cousin d’aucune personnalité de premier plan – hormis petit-neveu de Danton –, j’ai pu apparenter Michel Barnier à Valérie Trierweiler (par la famille Dessuches, de Couches, en Saône-et-Loire) et voir Éric Ciotti, cousiner avec le ministre Olivier Véran (par les Chiais, de Saint-Dalmas-Valdebore, dans les Alpes-Maritimes). Et encore – bien mieux !!! – le voir cousiner avec sa rivale de ce week-end, Valérie Pécresse, née Roux, ayant elle aussi la majorité de ses racines concentrées dans le sud, notamment dans le Mercantour, la vallée du Verdon (Allos, Colmars, Thorame-Haute, Méailles) et dans la haute vallée du Var. Un cousinage, bien sûr éloigné, passant par les familles Gravier et Ventre, de Colmars, dans les Alpes-de-Haute-Provence…. En attendant mieux ? Allez savoir !

Commentaires