Infos

La généalogie des ministres du gouvernement Borne

ministres-borne.jpg

Que connaissons-nous de la généalogie de Catherine Colonna, Pap Ndiaye, Amélie Oudéa-Castéra et Damien Abad, ministres du nouveau gouvernement d'Elisabeth Borne ?

Que sait-on des origines et des généalogies de nos nouveaux ministres du gouvernement d'Élisabeth Borne ? Rien, pour certains – et sans doute pas de sitôt, comme pour notre ministre de la Culture, la franco-libanaise Rima Abdul-Malak. Peu, pour d’autres, comme Stanislas Guérini, dont les grands-parents au patronyme pourtant plutôt corse ou italien, étaient établis à Bagnères-de-Bigorre.

Offrons nous cependant quelques zooms sur les généalogies de quatre d’entre eux :

Damien Abad : le ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées a toutes ses racines paternelles en Espagne (grands-parents natifs d’un bourg d’Andalousie, venus travailler à Saint-Étienne, dans la Loire) et ses racines maternelles dispersées entre huit départements : très majoritairement dans le Cher (dont des cheminots de Vierzon), mais aussi en Creuse, Eure-et-Loir, Isère, Loiret, Orne, Pas-de-Calais et en Savoie, avec une ascendance capétienne par le couple Louis VII / Aliénor d’Aquitaine et deux cousinages dans le Loiret : un premier, avec les Maupu, de l’actrice Sophie Marceau, et un second avec… Élisabeth Borne, par le couple Liphard PAVARD / Mathurine GIDOUIN, marié au XVIe siècle à Oinville-Saint-Lyphard.

Catherine Colonna : la ministre de l’Europe et des Affaires étrangères est évidemment corse par son père, Joseph, établi comme agriculteur en Indre-et-Loire, dont l’arbre généalogique a été mis en ligne sur Geneanet par Isabelle Priori, une de ses proches parentes. Un arbre montrant les ancêtres concentrés dans le village d’Urtaca, en Haute-Corse, avec peut-être, pour la lignée Colonna, si on essaie de la remonter plus loin, des origines à Prato di Giovellina, mais apparemment sans lien avec la lignée d’Yvan Colonna.
On relèvera cependant dans cet arbre une aïeule très intéressante, en la personne du sosa 31, Marie MONTECATTINI née MARANDET. Décédée à Urtaca, cette arrière grand-mère avait vu le jour à Clichy-la-Garenne en 1862 et était, par sa mère, la petite-fille d’Achille ARCHAMBAULT. Un personnage un peu oublié et dont l’histoire mérite d’être découverte. Natif de Fontainebleau, fils de mère célibataire, il avait été cocher puis piqueur de Napoléon Ier qu’il avait accompagné jusqu’à Sainte-Hélène, d’où il avait rapporté la dernière chemise qu’avait portée l’Empereur. Une très précieuse relique, que se disputent âprement depuis plusieurs décennies deux clans corses ennemis : nos Colonna et les Martelli, comme on pourra le lire dans un article de L’Express.

Amélie Oudéa-Castéra : la ministre des Sports et des JO est la fille de Richard CASTÉRA, originaire de Toulouse, et de Dominique DUHAMEL, sœur des journalistes bien connu Alain et Patrice, dont on approchera la généalogie par cet arbre, à compléter.

Pap Ndiaye : le nouveau ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse est le fils d’un Sénégalais et d’une Beauceronne, ce qui lui valut de régulières vacances à la ferme des grands-parents, à Manchecourt, village des environs de Pithiviers, dans le Loiret, département où les ancêtres maternels sont essentiellement concentrés (ROUSSEAU, BRECHEMIER, POINTEAU, BROCHARD, FOUCHER, LEMAIRE, PELLETIER…, ancêtres très nombreux à Ramoulu, mais aussi à Aulnay-la-Rivière, Bondaroy, Estouy, Césarville, Yevre). Avec la découverte de parentés intéressantes : avec Élisabeth Borne, par le couple GAUBERVILLE / DENISE, établi sous Louis XIV à Césarville et avec le dessinateur Charb, une des victimes de l’attentat de Charlie Hebdo, par le couple BIZOUERNE / CIRADE, marié en 1653 à Pithiviers.

Enfin, une possibilité (à confirmer ou infirmer) pour Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, née sous le patronyme GALDIN, originaire du Gard, qui pourrait correspondre à un arbre mis en ligne par Gérard Galdin. Maus aucune parenté automatique entre son mari et l’homme politique LR, Bruno Retailleau, du fait de la fréquence de ce nom en Vendée.

Commentaires

3 commentaires
  • Portrait de Patricia THIERY

    Pap NDIAYE est ministre de l'Education nationale et non pas de la Culture comme mentionné par erreur dans cet article. Le commentaire de Catherine MARQUET sur les deux ministres "qui ont fait l'objet de polémiques" est un curieux raccourci : Damien ABAD est accusé de viol par deux femmes alors que Pap NDIAYE est accusé par des personnalités politiques qui n'ont vraisemblablement rien lu ou rien compris de son travail d'historien. Nuance.
  • Portrait de catherine marquet

    Eh bien Elisabeth BORNE cousine avec 2 de ses ministres, alors, et, de plus, avec ceux qui ont fait l'objet de polémiques!!