Magazine

n°251
Décembre 2020 - Janvier 2021

Ancêtres marins sur Internet, rectifier un nom de famille, recherches à Monaco, traditions du mariage, jeux et jouets d'autrefois, explorateur d'images de FamilySearch
Au sommaire :
  • Rechercher un ancêtre marin sur Internet
  • Listes de diffusion : les alternatives aux groupes Yahoo
  • Les connexions singulières de la généalogie
  • Les recherches de vos ancêtres monégasques
  • Être bénévole au Minutier central des notaires de Paris
  • Comment faire rectifier un nom de famille
  • Phillippe de Chastellux, co-fondateur de la Bibliothèque généalogique
  • Le mariage et son cortège de traditions
  • Utiliser l'explorateur d'images de FamilySearch

Numéro disponible sur l'application Android pour tablette et smartphone ou sur l'application iOS pour iPad et iPhone.

Dossiers de ce numéro

Méthodes & Ressources

La recherche sur le fils de Catherine Texier, Louis Moreau, et sur sa petite-fille prénommée Yvette nous donne l'occasion d’utiliser les outils de la généalogie descendante, tels l'état civil, les matricules militaires, les recensements ou le fichier des décès établi par l'INSEE.
Abonnés
Le mariage est un sacrement teinté de codes, protocoles et traditions, hérités de nos aïeux, qu’il est important de connaître pour décrypter au mieux les actes passés : qu’en était-t-il vraiment du choix des époux, du lieu et de la date du cérémonie, de la composition de la dot ?
Abonnés
Voici un petit tour d’horizon des archives qui peuvent intéresser tout généalogiste qui trouve au cours de ses recherches un ancêtre monégasque ou ayant vécu sur le sol de la principauté.
Abonnés
La matricule de Jacques François Le Carpentier indique qu’il navigue pour la Guadeloupe sur La Madeleine. Comment retrouver le rôle d'équipage ?
Jacques François Le Carpentier est né en 1768 à Cherbourg (Manche), et s’est marié au Havre (Seine-Maritime) en 1790, âgé de 22 ans. Il serait marin.
Abonnés
Les archives maritimes sont abondantes en France. Elles sont toutefois très dispersées, entre les Archives départementales, les Archives nationales et le Service historique de la Défense. Selon ses budgets et ses priorités, chaque service a commencé à les numériser et les mettre en ligne.

Internet & Logiciels

Un nouveau mode d’exploration par images est apparu à l’été 2020 sur le portail de FamilySearch. Ce service permet de rechercher des images récemment numérisées, sans attendre qu’elles soient indexées.
Après la mort annoncée de Flash Player, c'est la fermeture des groupes Yahoo qui met en émoi la communauté des généalogistes, à la recherche d’une solution fiable pour remplacer cette plateforme qui a hébergé la convivialité des échanges généalogiques pendant près de deux décennies.

Magazine & Histoire

Abonnés
Philippe de Chastellux est un homme aux parcours pluriels et atypiques, à qui la généalogie française doit beaucoup. Une vie faite d’excursions, de cinéma, de château et de généalogie, dont il nous a fait part et qu'il prendra plaisir à raconter aux visiteurs de son F64 au coeur du Morvan.
Benoît Pérotin ne se contente pas d’être chercheur d’héritiers. Il est aussi expert judiciaire. De temps en temps, des juridictions ont besoin de son avis pour les aider à trancher des questions de successions.
Avec sa jeune société Racines Voyages, Marie-Claire Prestavoine a conçu toute une offre de voyages généalogiques visant essentiellement une cible : la clientèle des Québécois en quête de leurs racines françaises.
On connaissait les généalogistes professionnels familiaux et successoraux, mais Marine Leclercq-Bernard a inventé une troisième voie : généalogiste médicale ! Son but : donner au médecin l’ensemble des outils pour qu’il puisse prendre des décisions.
Abonnés
Journaliste indépendante, spécialiste de la radio et de l’écriture Web, Capucine Japhet publie des podscats intitulés "Des racines et des plats", en référence à la tradition culinaire d’une famille. Sans le vouloir, tous ces cuisiniers familiaux pratiquent une forme de généalogie.
Les jeux et jouets, primordiaux dans le développement de l’enfant, existent depuis la nuit des temps. Des jeux collectifs aux jouets reproduisant et initiant au monde des adultes, passage en revue.
Abonnés
Quand on aime l’histoire, il y a différentes façons d’investir utilement son temps. Michel Schonn a choisi d’être bénévole aux Archives nationales où il analyse les actes d’un notaire parisien du XVIIe siècle. Il a accepté de partager avec nous sa passion pour les archives et sa vision du bénévolat.
S’il est possible de changer de nom de famille pour un motif légitime, il est également possible de le faire rectifier. Cette modification peut être faite directement par l'officier d'état civil. Pour les rectifications plus complexes, c'est le procureur de la République qui intervient.

Actualités de ce numéro

Voici un excellent ouvrage inventoriant les sources et fonds documentaires pouvant être consultés pour retracer le parcours d'un résistant pendant la Seconde Guerre mondiale.
Maialen Berasategui gagne son pari, en réussissant à rédiger ce petit guide assez complet, dénué d’erreurs et exposant l’essentiel, des classiques phases préliminaires aux désormais incontournables chapitres consacrés aux réseaux sociaux et à l’ADN.
Voici un livre d’érudition consacré aux liens entre les Stuart, rois d’Angleterre catholiques détrônés, et la Corse du XVIIIe siècle, en quête d’indépendance, avec pour première difficulté de s’y retrouver entre la dizaine de membre de cette tentaculaire dynastie Stuart.
Les groupes Yahoo seront définitivement fermés le 15 décembre 2020. Pour poursuivre l'activité de leurs liste de diffusion généalogique, des associations ont préféré Google groups.
Les groupes Yahoo seront définitivement fermés le 15 décembre 2020. Pour poursuivre l'activité de leurs liste de diffusion généalogique, des associations ont testé Groups.io.
Familysearch a signé une convention avec le Service historique de la Défense (SHD) afin de numériser l’inscription maritime de l’ensemble des ports. La numérisation doit commencer cet automne 2020, avec un projet pilote à Lorient.
C'est la date de fondation retenue par la maison Ackerman, les Archives départementales du Maine-et-Loire et les historiens : 1811. Michèle Taillandier, suite à ses recherches généalogiques, a soulevé quelques incohérences et lui préfère la date de 1834.